Avant de devenir le réseau T.C.L. tel qu'il est aujourd'hui, les transports en commun de Limoges ont traversé un siècle d'histoire. En voici un bref aperçu.

Le 17 février 1897, la Municipalité de Limoges confie à la Compagnie des Tramways Electriques de Limoges (C.T.E.L.) la desserte de la ville. La première ligne relie le Faubourg du Pont Neuf à la Place Carnot. Les Limougeauds réservent à ce nouveau mode de transport un accueil quasi triomphal oubliant les pataches, dont certains itinéraires variaient au gré des dirigeants, des cochers et des chevaux !

En 1898, la C.T.E.L. transporte 4 millions d'usagers.

 


 

En 1903, le réseau comporte 6 lignes qui parcourent 17,7 Km à la vitesse maximale de 20 Km/Heure. La concession pour l'exploitation du réseau est conclue pour une durée de 50 ans.

En 1927, le matériel roulant accuse le poids de 30 années de bons et loyaux services. Les tramways sont alors révisés, les voies remises en état, les fréquences aménagées et certaines lignes prolongées.

 En 1932, les travaux sont achevés mais insuffisants, les usagers trouvent les tramways inconfortables et bruyants.

 


 

En octobre 1938, après avoir visité le réseau des trolleybus de Liège en BELGIQUE, la Municipalité d'alors, conduite par Léon BETOULLE, est convaincue que c'est la meilleure solution pour les transports en commun et opte pour la signature d'un nouveau contrat entre la ville et la Compagnie qui prévoit que le réseau urbain exploitera des trolleybus. [Pour en savoir plus sur la construction et la mise en exploitation du trolleybus à Limoges, consultez la page L'histoire du Trolleybus à Limoges dans la rubrique "Le Trolleybus"].

 

Le 15 septembre 1939, un arrêté ministériel donne le feu vert pour la création de 8 lignes de trolleybus représentant 23,2 Km.

  

Le 14 juillet 1943, malgré un projet retardé par l'éclatement de la seconde guerre mondiale, la première ligne de trolleybus, la ligne 2 Place Carnot <> Avenue Baudin est inaugurée avec grand succès. Le tramway est donc supplanté par l'essor de l'autobus et surtout du trolleybus. Sa disparition est progressive.

 

 


 

Le 2 mars 1951, le dernier tramway accomplit son ultime voyage.

Le 17 décembre 1954, la Compagnie des Tramways Electriques de Limoges devient la Compagnie des Trolleybus de Limoges (C.T.L.). Elle affiche ainsi dans son sigle son mode de transport préférentiel.

Avec hist_7.pngl'apparition des nouveaux quartiers périphériques de la ville dans les années 70, le réseau s'étend grâce aux autobus. Dès 1971, la couleur rouge et crème remplace la couleur "tuyau de poêle" des bus et des trolleybus "VETRA CB 60".

 


 

Véhicule TPMREn 1980, le service de Transport des Personnes à Mobilité Réduite voit le jour : ce sont les prémices de la prise en compte du handicap dans les problématiques de transport urbain, bien avant que les normes d'accessibilité entrent en vigueur. Pour assurer ce nouveau service, des minibus spécialement aménagés pour permettre le transport de passagers en fauteil roulant, viennent s'ajouter aux bus et trolleybus du parc de véhicules TCL.

Le 1er janvier 1985, une nouvelle mutation s'opère dans le domaine des transports de Limoges au terme du contrat de la concession liant la ville et l'exploitant. La Société C.T.L. (Compagnie des Trolleybus de Limoges), compagnie privée, change de sigle et devient T.C.L. (Transports en Commun de Limoges) correspondant à un statut juridique de Société Anonyme d'Economie Mixte.

 


 

En 1991, l'apparition de véhicules de nouvelle génération (bus R312) s'accompagne d'un changement d'identité pour le logo de l'entreprise qui abandonne la monochromie. Le jaune et les deux tons de bleu se déclinent alors sur l'ensemble des véhicules du réseau.

 

 


 L'année 2002 marque un tournant dans la modernisation de l'entreprise avec l'arrivée de deux éléments majeurs : le lancement de la 1ère version du site Internet www.stcl.fr en septembre (décliné dès 2003 en une version dédiée aux malvoyants et non-voyants, réalisée en collaboration avec des associations locales) et l'inauguration du nouveau Centre d'exploitation en novembre.

Le 22 novembre 2002, le S.I.O.T.A.L. (Syndicat Intercommunal pour l'Organisation des Transports en commun de l'Agglomération de Limoges), qui était jusqu'alors l'Autorité Organisatrice de la S.T.C.L., disparaît et laisse la place à la Communauté d'agglomération de Limoges Métropole.

 


 

Le 30 juillet 2004, l'engagement de la Société des Transports en Commun de Limoges dans une démarche Qualité est récompensé par l'attribution officielle de la certification ISO 9001 version 2000 par le cabinet BVQI, filiale du groupe international Bureau Veritas. Cette certification concerne les domaines d'activité suivants : "Exploitation du transport en commun de personnes et gestion de la maintenance des véhicules et des infrastructures". Le 30 juillet 2007, l'agence commerciale, le Point Bus TCL, est également certifié ISO 9001 sur "la prise en compte des besoins et des demandes du client".

La S.T.C.L. s'engage ainsi à préserver et à améliorer sans cesse le niveau de qualité de service attesté par cette certification.

 


 

logo telobusLe 1er janvier 2006, le Périmètre de Transport Urbain est officiellement étendu aux 17 communes de l'agglomération de Limoges Métropole et dès le mois de septembre, les communes de Boisseuil, Rilhac Rancon et Saint Just le Martel sont desservies par le réseau urbain T.C.L. Les autres communes du Périmètre sont desservies dès le 1er septembre par un nouveau service de Transport A la Demande, TELOBUS.Cristalis

A partir du 25 avril 2006, la mise en service de 14 nouveaux véhicules (7 trolleybus Cristalis, 5 bus Citelis et 2 bus articulés Citelis) marque le début d'un important renouvellement du parc de véhicules avec de surcroît l'arrivée d'un nouveau mode énergétique pour les deux bus articulés, le GNV (Gaz Naturel Véhicule). Cette modernisation est l'occasion idéale de repenser une découpe jugée comme "un peu vieillotte" (selon une enquête réalisée pour l'occasion), en y intégrant notamment les couleurs de Limoges Métropole.

Zoom DecoupeLe 16 mai 2006 sont donc dévoilés les premiers Cristalis arborant un habillage flambant neuf qui évoque par ses formes arrondies et ses dégradés de couleur la sérénité, le dynamisme et la protection de l'environnement, trois symboliques fortes associées au transport urbain moderne et mises en avant par Limoges Métropole. Cet habillage met également en avant la collaboration étroite entre Limoges Métropole et la S.T.C.L. dans le cadre des transports urbains.

 L'année 2006 voit également la mise en service des premiers Parcs relais (P+R).  Pour en savoir plus sur les parcs relais, consultez la page L'intermodalité dans la rubrique "Les Règles de voyage".

 


 

Dès le mois de janvier 2007, le principe de Montée Par l'Avant remplace celui du libre-service en place depuis les années 70 : l'habillage des véhicules se voit complété par de nouveaux éléments dont une sympathique mascotte représentée sur les portes avant pour accueillir les voyageurs.

 

Le 18 juillet 2008, une nouvelle étape est franchie dans l'engagement de la Société des Transports en Commun de Limoges métropole grâce à l'obtention officielle de la certification environnementale ISO 14 001, délivrée par Bureau Veritas. Cette certification concerne la "Gestion et la Maintenance du Centre d'exploitation et du parc véhicules de la S.T.C.L." (voir la page La Qualité, dans la rubrique "Nos Engagements" pour plus de détails).

  


 

L'année 2009 est marquée par l'engagement de l'Europe en Limousin avec le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) qui contribue au financement de deux projets majeurs dans le développement et la modernisation du réseau TCL.

  •  Le 4 juillet 2009, l'extension de la ligne de trolleybus 4 et le tout nouveau Pôle St Lazare sont inaugurés. La ligne Montjovis < > Pôle St Lazare devient la 1ère ligne de trolleybus presque entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite, grâce à l'aménagement d'un maximum d'arrêts (voir la page L'accessibilité, rubrique "Nos engagements"). Cette ligne, qui bénéficie de 30% de son itinéraire en site propre, dispose également d'un système de priorité novateur grâce au 1er rond point percé de l'agglomération.
  •  Le 2 novembre 2009, le réseau TCL met en service son système billettique sans contact. Après 16 ans de validation de cartes magnétiques, les clients peuvent désormais utiliser des titres de transport sans contact rechargeables qui, en plus de faire gagner du temps à la validation, offrent de nouvelles facilités d'utilisation. Avec ce nouveau système billettique, c'est non seulement le fonctionnement global du réseau qui est amélioré grâce à des outils innovants, mais également l'image de la société et du service rendu qui bénéficie de la modernité du matériel utilisé par la clientèle.

  


Midibus Navette Panazol

 Dès le début de l'année 2010, la S.T.C.L. acquiert son premier Midibus, intermédiaire entre le bus standard et le minibus utilisé pour le service Handibus Limoges Métropole.

L'année 2010 est également marquée par une avancée significative pour l'information voyageurs grâce à l'installation d'un double dispositif d'information en temps réEcran info voyageurs embarquéeel :

  • Sur les principales lignes du réseau, un système d'information voyageurs embarqué délivre l'annonce visuelle et sonore de la destination et du prochain arrêt aux clients à l'intérieur du véhicule, mais également l'annonce sonore de la ligne et de la direction à l'extérieur du véhicule.
  •   Des bornes ont été installées aux principaux points d'arrêts et d'échanges du réseau. Elles indiquent le temps d'attente réel avant l'arrivée du prochain véhicule par ligne.

 

En mars 2013, 4 trolleybus articulés HESS sont mis à disposition de la STCL par Limoges Métropole. Ces 4 trolleybus sont affectés sur la ligne 4. La ligne 6 est alors assurée par des Cristalis, remplaçant ainsi les derniers RENAULT ER 100.

 

 

  


 Avril 2016 : la S.T.C.L. change de raison sociale et devient la S.T.C.L.M. (Société des Transports en Commun de Limoges Métropole).

Départ
Arrivée
Horaires de ligne

Horaires à l'arrêt